AccueilPortailFAQMembresS'enregistrerConnexion

[Annexe] Les contes du Iopamodas

avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Mer 28 Nov 2012 - 16:03
Chapitre I : La loi c'est moi !

Vous pensiez que j'avais raconté mon histoire bien en détail ?? Détrompez vous...mes gènes de Iop m'ont fait oublier quelques passages clefs...
En particulier celui où je servais la nation d'Amakna,bien avant l'invasion Steamer,avant que je ne devienne fou,avant,tout simplement *écho,l'image se fond*


FLASHBACK !


Du temps où j'étais encore saint d'esprit même après la désincarnation de ma mère,je lui avais fait promesse de retrouver mon paternel.
Le lendemain avec mes compagnons j'étais au royaume Sadida pour ...vous savez pourquoi...*accélère la cassette* je ne savais pas par où commencer,retracer le chemin de mon père en m'engageant et en menant mon enquête auprès des autre soldats,ou bien m'aventurer sur le Mont Zinit malgré les nombreux dangers.

Le choix était rapide,tel un Iop irréfléchis je pris le premier bateau à Astrub allant au Mont Zinit sans dire un mot aux membres de ma guilde.
Une fois là-bas je fis ma première rencontre avec Ullu,cette boîte parlante qui désigne à l'aveuglette les futurs héros.
Il me briefa et me dit qu'au bout de l'allée je devais combattre le dragon Aguabrial.
Je marchais désormais joyeusement à l'idée d'affronter cette créature mythique malgré mes principes d'Osamodas qui ne me permettais pas de maltraiter cette bête légendaire.


Continuant mon chemin,j'aperçu derrière un énorme rocher un petit panier d'Osier,il était malodorant,je ne tenais pas à voir ce qu'il y avais dedans.Je pris avec moi le panier avant de croiser Mooze,un drôle de chaman qui bloquait la voie,le panier était à lui,il l'avais égaré,je lui rendit et il me laissa passer.

Pour la suite j'imagine que vous la connaissez,j'ai dû affronter les adorateurs d'Ogrest et le gluant Gloutoblop *avance encore la cassette*...je me retrouve nez à nez avec le grand Aguabrial,ce dragon aquatique que je viens tirer de ton sommeil est d'humeur massacrante.

Il s'approcha de moi lentement,quand j'ai sortit brusquement mon fouet,il se mis à parler d'une voix sereine,des mots que je pouvais comprendre : "Encore un mortel qui vient troubler le repos d'Aguabrial,dragon primordial et gardien des eaux...je ne veut faire aucune vague,alors rebrousse chemin avant de te prendre une sacrée douche froide !

-Moi repartir ? Jamais !",ais-je dit plein d'entrain

Il continua :"Tu aurais dû te méfier de l'eau qui dors..."

Et la bataille commença : Gobou me sauta au visage et la symbiose repris de plus belle sous le regard surpris d'Aguabrial : " Un dragon ? Ce combat risque d'être intéressant !"

Entre les coups de griffes de l'un et coups de fouets de l'autre,le combat était serré,mais instinctivement,je retenais mes coups je ne sais pour quelle raison,peut-être parce que je me rendais compte de l'acte que j'était en train de commettre : bafouer les principes d'Osamodas.Quand Ullu sortit de nul part en me donnant un cadeau des Dieux en m'expliquant que je me faisais des idées.

Avec ce cadeau,je me sentait renaître pendant une courte durée,tout mes sens étaient affûtés,je me sentais comme immortel,le combat continua jusqu'à ce que le dragon aquatique se mis à grogner : "Je vois que tu as la bénédiction des Dieux...continue ta route...",à ces mots il s'envola.

"Quoi ? C'est tout ? J'en ai pas finit avec toi dragon de pacotille ! REVIENS !", braillais-je frustré par cette victoire si simple,quand Ullu me pris par la taille pour me ramener à Amakna : "Tu as encore beaucoup à apprendre Poitirond avant de pouvoir continuer à gravir le mont Zinit,les Dieux ne te laisseront pas y retourner avant un moment,ce serais trop dangereux."

Dégoûté de ne pas avoir pu continuer d'avancer à la recherche de mon père,il ne me restait plus qu'une chose à faire : m'engager dans la garde d'Amakna.

Je fis ma plus belle signature auprès de notre archiviste à l'aide d'une plume de son croupion et l'affaire était classée...quoi ? Pourquoi vous me dévisagez ? Bon...d'accord cela ne s'est pas passé comme je viens de le dire.

Avant de pouvoir faire partit de l'armée Amaknéenne,il y avait un objectif précis à accomplir :  Rendre service à la communauté en chassant la racaille locale pour intégrer les gardes de la nation.

Je faisais ensuite tout les petits boulots que l'on me confiait,comme celui de rétablir l'ordre dans les mines,mais pourchasser la délinquance toute la sainte journée n'allait pas me faire remonter jusqu'au gouverneur,j'étais persuadé que ce dernier savait quelque chose,alors il fallait que je marque le coup en accomplissant une grande prouesse.

"On recherche morte ou vive une Roucaflipette portant le nom d'Ecate Woman,recherchée pour : destruction de la façade de la prison royale,destruction de nombreux ateliers à travers les quatre Nations et braquages de banques.Vous obtiendrez les faveur du roi si vous parvenez à la stopper."

Les paroles du Chef des gardes Aylews après la pause déjeuner du 18 Aperiel.C'était pour moi une chance de me faire un nom auprès du gouverneur,ce vieil Enutrof n'avait même pas mis d'argent sur la tête de cette femme...

Ayant de bonne relations avec mes camarade de la caserne,nous sommes allés,moi et quelques acolytes,demander de l'aide au Chevalier Justice.

Celui-ci avait poursuivi Ecate dans toute la Sainte eau dorée,quand l'Injustice League lui barra la route,vous savez,ce gang très fermé ne recrutant que de grands combattants,pour se mettre dans les pattes des gardes.

D'après lui,celle-ci se serait vautré dans les coins les plus reculés de Bonta,oui,Ecate Woman se serait fourré,DANS TONKULT !  .

Tonkult,un endroit profond,vaste,sombre,malodorant,terre fertile de nombreux champignons et autre végétaux,vous vous vous vous serez sur le Tonkult ...Mhh pardon,je divague...

Bref,nous y sommes,pour commencer nous demandions à tout les passants si ils n'avaient pas vu la Roucaflip,personne ne l'a vu,personne,sauf Racine,le maître des lieux qui a un regard portée partout à la fois.

"Femme cagoulée j'ai vu,escortée par une guilde aux couleurs de papier-cul,dans une grotte tapis ils sont,par le haut vous y aurez accès."

En ce temps là je ne connaissais pas bien les lieux,mais les gardes Bontarien,si ,sans perdre de temps,les gardes de Sufokia,Bonta et Amakna étaient sur place pour rechercher la traquée par inter-pôle,seul Brâkmar n'était pas au rendez-vous,défaut de monnaie d'après eux...

Un Osamodas de la garde Bontarienne invoqua un Mulou pour traquer la cible,il ne mis pas longtemps à trouver la hors la loi,mais l'IL nous attendais de pied-ferme avec une poignée de soldats,ils ne s'attendaient pas à voir autant de garde,du moins c'est ce que l'on pensaient...

Un Enutrof de l'IL s’avança de quelque pas en direction des gardes,il avait l'air sur de lui.  
Tous les gardes le fixèrent,le vioc pris une potion,avant de relâcher un grand soupir, lorsqu'il appela son phorreur,je n'en revenait pas,moi qui était au 3ème rang,j'ai vu pour la première fois un Phorzeker,personne ne s'y attendait,le Phorzeker courra le long de la première rangée,les gardes continuèrent de le fixer quand le Chevalier Justice,à la traîne arriva en hurlant :

"NE RESTEZ PAS PLANTE LA PAUVRES FOU !!"

A peine ces mots dit,le Phorzeker planta ses griffes dans le sol,et la première ligne de garde vola en éclat,la pelle sismique de la boule de poils était meurtrière.

Derrière lui,ses compagnons et la Rouca prenaient du pain et autres forme de nourriture pour prendre part au combat :

"Ils déjeunent en plein combat ? Mais ils se foutent de notre gueule là ?" Dis-je à un garde de Sufokia à côté de moi dans la troisième ligne de formation.

Ce Iop était de mon avis,il courra en hurlant la charge,quand il se pris un coup de patte de l'Enutrof qui le calma net.

J'ai questionné le Chevalier Justice en lui demandant pourquoi il ne nous aidait pas,sa cape se rebellait contre lui,il ne pouvais pas se focaliser sur le combat au risque de libérer son Shushu.

Vu de ce point de vue,je n'ai plus perdu de temps pour me transformer,la guerre était déclarée,l'IL avec leurs consommables étaient avantagés malgré notre nombre.

C'est alors que 3 gardes,dont un Bontarien et une Amaknéenne,renversèrent la donne : Aster et Vicks accompagnés d'Obin l'X.

Obin l'X attrapa le Phorzeker par ses petites pattes arrière et le fit  voler au loin,nous avions le champ libre pour effectuer une percée,mais Ecate Woman qui avais récupérée de sa longue course dans tout Bonta jeta une traînée de cartes à terre au sol,quand une explosion gigantesque en sortit.

Nous n'étions plus qu'une poignée de garde en état de combattre,tout mes compagnons d'Amakna avaient succombé à l'explosion,sauf Vicks toujours en lévitation grâce à ses petites ailes.

Ecate,après un rire diabolique jeta une poignée de jetons dans la direction de Vicks,j'eu le réflexe de faire rempart de mon corps à la jeune Eniripsa,et d'un coup de fouet,j'ai réussi à dévier chacun des jetons.

Un des jetons revins transpercer la main de la Roucaflipette,ce qui la désarma,les membres de l'IL occupés par Astre et Obin l'X ne pouvaient pas interféré,ils désertèrent donc le champ de bataille.

Une fois la suspecte appréhendée,le Chevalier Justice me donna carte blanche pour la ramener à Amakna.

"Après ça rien de tels que de bons gligli à l'Asile !",dit Obin l'X joyeusement.

De retour à Amakna avec la détenue,elle fut jetée au cachot,Aylews me félicita et m'accompagna au quartier général,je me trouvais désormais devant le trône du gouverneur.

Je mis le genoux à terre devant le vieillard au crâne dégarnis :

"Rompez garde de la Nation,pour votre dévouement et votre allégeance,je donnerais réponses à toute vos questions.

-Une seule suffira sir.

-AYLEWS !!!  

-Oui Monsieur le gouverneur ?

-Vous et le chef des soldats devez procéder à une campagne de recrutement au plus vite ! Beaucoup sont mort dans Tonkult,manquant de soldats j'ai du faire appel à vos troupes mais elles sont morte pour la cause."

Aylews acquiesça et sortit en grommelant : "Engagez vous,engagez vous qu'ils disaient..."

-Revenons à nos moutons,Po..Po... Pottoutrond c'est ça ?

-Non,Poitirond si...

-ON NE CONTREDIS PAS SON GOURVERNEUR !!  *Ahem,slurp (il sirote son thé)*...donc,Pottourond,quel est ton UNIQUE question ?"

Je grinçais les dents sous l'effet de la colère,on n'avait encore jamais écorché mon nom de la sorte mais j'ai pu ravaler ma fierté pour formuler ma question :

"Qu'est devenu Tristan Douille ? Mon Père."

Le gouverneur surpris crachat son thé bouillant à mon visage :

"Tristan Douille...voilà un nom que je n'avais pas entendu depuis plusieurs mois...c'était un vrais casse cou et un fou manieur d'épées lourdes,hahah,sacré Tristan !

-Venez en aux faits Sir !

-Hum j'y viens j'y viens...*slurp* Il était censé partir en "mission suicide" Au Mont Zinit,boucler le clapet d'Ogrest qui pleure comme une fillette et qui sème le chaos avec ses larmes,sacré Tristan ! Il m'a même donné une lettre scellé pour le jour où tu te prosternerais devant moi Petifion !"

Il me tendis la lettre encore fermée

-Grblm...merci.

N'ayant plus rien à attendre du Gouvernement Amakneen,j'ai posé ma démission pour retourner auprès de ma guilde,le sourire aux lèvres,sans oublier d'avoir une pensé pour mon Père.

Qu'avait-il d'écris dans cette lettre ? Elle n'a jamais été ouverte,le gouverneur devait faire énormément confiance à mon père,avait-il tort ?  


To be continued...


Dernière édition par Poitirond le Ven 12 Juil 2013 - 4:01, édité 18 fois
avatar

Zoïdenwakwa
Dompteur de Chacha
Dompteur de Chacha


Jeu 29 Nov 2012 - 18:24
moi demander more :D ! c'est trop peu pour me satisfaire O.O

( EH ! toi aussi tu met du Evening Star *-* et pas n'importe laquelle ! )







avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Mar 11 Déc 2012 - 23:23
Ajout de quelques lignes.
Et oui Zoï j'avais mis du Evening Star en musique de signature,mais je change souvent alors pensez à prendre le temps d'écouter ! ;)
avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Mer 6 Fév 2013 - 3:23
J'avais complètement zappé ce sujet !

J'y ai rajouté quelque lignes avec la dédicace qui va bien !
avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Mer 20 Mar 2013 - 0:18

Hors série I : La princesse Magenta



Vous l'aurez compris,ou pas vu puisque vous êtes censé être fou,voilà le tableau !
Non je ne parle pas de ce tableau là c'est une façon de parler héhé...ce chapitre est dédié à Vicks,vous allez avoir ici une petite (?) biographie de cette dernière bande de veinards !

Commençont. *La lumière s'éteint et une toile de cinéma descend le long du mur blanc de l'Asile*

5

4

3

2

Vicks est une jeune Eniripsa de 19 ans,on lui associe la couleur magenta à cause de ses cheveux de cette même couleur,mais comment peut-elle avoir une telle couleur de cheveux,la gamme de teintures synthétiques Floréal n'a pas encore été commercialisé,alors vous allez me demander :

 
Spoiler:
 

Et bien tout commence à sa naissance : C'est la reine Sheran Sharm qui a adopté la petiote en la ramassant dans une rose quelque part dans le royaume Sadida,la seule hypothèse possible est que cette rose ai déteint sur ses cheveux...*pouffe de rire*

SBAF !  

Aïe...ça n'a pas l'air de faire rire "princesse"...non sérieusement,les hormones de cette plante hermaphrodite qu'est la rose ont quelque part fusionné avec cette petite (?) nini.

Donc,elle a été recueillit par la Reine Sadida et élevé comme sa propre fille pendant un petit bout de temps,jusqu'à ses 11 ans,suite à un clash entre le roi et la reine Sadida,en effet,le roi Sharm ne supportait plus de voir la petite nini tourner autour de ses camarades de classe pour les pervertir :

"Ces grands gaillards doivent devenir des guerriers et non des coureur de jupons qui finiront sans emplois",prétexta-t-il.

La Reine alla parler à sa fille pour lui expliquer que ce n'était pas bien de titiller les pistils des garçons (aucune connotation sexuelle dans cette phrase,je le jure),sa fille râla : "Si on ne peut plus s'amuser ici,je ne resterais pas plus longtemps !"

A ces mots,elle prit ses petites ailes pour léviter en l'air,mais ayant été élevée comme une Sadida et non comme une Eniripsa,ses ailes n'étaient pas assez développées pour au point de pouvoir prendre son envole,elle retomba au sol.  

"Très bien,tu sortira de ta chambre quand tu te sera calmée pour le soupé,ce soir c'est soupe d'ortie fraîches !",la reine sortit de la chambre de la petite nini.

"J'apprendrais vite à voler pour m'enfuir loin d'ici",grommela la princesse.

Le soir même,la princesse ne pu manger sa soupe,le goût et la sensation de picotements sur sa langue était insupportable : "Manges ta soupe ! Ensuite brosses toi les dents." Dit le Roi d'un ton sec,presque agressif.

"Fais pas ccci fais pas ççça fais ccci fais çççça v'en ai marre !!" Vicks cracha un mollard sur la figure de son père adoptif "sssalle rasssta,sssee fume tout tess ancccêtres !!!",dit-elle en sortant de table.En courant,elle quitta le palais pour se tapir dans une forêt des plus sombres et profondes.

Elle trouva une petite grotte où passer la nuit,le lendemain matin,elle s'étira,et se dis qu'elle s’entraînerait jusqu'au soir tombé pour voler de plus en plus haut le plus longtemps possible,avec une énorme détermination,elle s’entraîna jusqu'à la tombé de la nuit,et les efforts portèrent enfin leurs fruits,en même temps quand on naît dans une fleur et qu'on est élevé avec un régime végétalien,on ne peut avoir qu'une taille de guêpe !

Quand elle entendit des mululements,une meute de mulou affamé lui fonça dessus,elle prit ses jambes à son coup,soudain,cul-de-sac,mais agile comme elle est (Mais un peu écervelée aussi) elle grimpa en haut du plus grand arbre (elle aurait pu s'envoler...patate !!).

Incapable de grimper,les mulou rebroussèrent chemin bredouille,c'était décidé,Vicks partira le lendemain matin à l'aube pour vers d'autres horizons.

Nous sommes à la fin du moins de Descendre,cela se fait sentir,pendant son trajet la petite princesse se grelottait les miches,(quelle idée de se vêtir d'une robe si fine en hiver...sans commentaires).


Elle arriva sur un pays enneigé,une sorte de banquise,la température était insoutenable et frôlait les -15°krosmius (De tête ça équivaut environ à -135°c,diagnostics de Iop ! :)).

Elle ses ailes gelèrent instantanément,elle fit trois pas sur le sol gelé et sous la neige glaciale avant de faire une crise d'hypothermie,elle s'écroula au sol,la dernière chose qu'elle pu entrevoir dans la neige était la silhouette d'un gros bonhomme marchant vers elle.

Vicks se réveilla quelque heures plus tard,dans un énorme chalet de luxe au coin d'un bon feu de cheminé (rien que ça !),ses vêtements avaient été ôtés,elle n'avait plus qu'un petit manteau rouge avec une petite capuche aux imitations de houx,ses yeux on fait six fois le tour de la pièce,elle se demandait comment elle était arrivé ici.

Quand la porte claqua,la grosse silhouette était revenu,elle avançait de plus en plus près de notre héroïne tout en rétrécissant :

"♫Pom pom pom...OH OH OH !♫"

La chose se mis enfin dans la même pièce  que Vicks,un bonhomme à la barbe blanche et vêtu de...non ce n'est pas Merlin laissez moi finir.
Il était donc vêtu d'un grand manteau rouge et blanc et un petit bonnet aux même teintes.

Indice  : (santa + barbe blanche)...non mes chers aliénés ce n'est pas notre cher Homme Oroides qui s'est délavé la barbe et s'est déguisé en père Nowel mais bien THE PÈRE NOWEL !

Ce dernier se gratta les fesses avant de tendre une petite bouteille de Boga-Coula à son invitée :

"Tu es enfin réveillée,Vicks Sharm Vapoloume ! T'es habits sont en train de sécher sur les cintres dans la pièce à côté",dit-il d'un air gai.

"Comment connaissez vous mon nom Monsieur l'étranger ?

-Mais enfin ! Je suis le Père Nowel ! *un écho quand il dit "Nowel" avec une musique festive en bruit de fond et des feux d'artifices en arrière plan*    
 
-Jamais entendu parlé."

L'égo du vieux barbu vient de se prendre un coup de bambou :

"Oh ma pauvre petite,pendant toute ces années tu n'a pas été élevé avec la magie de Nowel,nous allons rattraper ça."

Il se posa auprès de la petite nini avec un énorme livre contant tout un tas de conneries possible et inimaginables qui font que le Père Nowel est un mec cool :

"Blablabla blabla  blablabla blablablablablablablabla blablabla bla blablablabla bla blabla blablablabla blablabla blabla blablabla bla blablablabla...

-Ouah, impressionnant ! Mais on ne m'avait jamais nommé "Vapoloume" avant,d'où vient ce nom ?

-C'est un de t'es ancêtre,trafiquotant avec les roublards lors de l'âge des Dofus il y a plusieurs millénaire désormais,bla bla blablabla blabla blablablabla *glouglou* blablablablabla...

-Ça alors ! Alors je serais une descendante de vampire ?  

-Ce n'est pas ce que j'ai dis...hum bref,tu as beaucoup à apprendre sur la fête de Nowel,reste donc ici,je me sent bien seul depuis que Mère Nowel et les lutins sont partit...*hic*"

Vicks ne mit pas longtemps avant de prendre la décision de rester avec le barbu.

Pour son premier Nowel,elle eu un passeport Amaknéen déjà tamponné :

"Pourquoi Amakna M'sieur Nowel ?

-Parce que je te trouve trop légère,tu dois manger plus,et Amakna est la nation des mille et une saveurs !♪"  


Quelque part à Astrub...


Yop-Kikourox : Jte retrouveré pd,on me vol ps mn paspor com sa !!


Revenons à nos Bouftou


Au second Nowel,une belle insigne de Valkyrie,elle adore se déguiser,au suivant,une baguette magique pour pouvoir accroître ses pouvoirs d'Eniripsa,le quatrième,pour l'aider à vaincre sa phobie des rats (car elle en a peur),elle reçu une belle panoplie cousu avec des corps de rats du monastère.

Nous arrivons bientôt à la 16ème année de notre cher et tendre héroïne aux cheveux magenta,elle devient une belle demoiselle aux formes généreuses (touchez vous pour les mensurations ! Huhu),elle s'est également assagit.

De nouveau la nuit du vingt-quatre Descendre,Vicks fit un peu le ménage dans le chalet,quand le Père Nowel sortit en robe de chambre de la salle de bain :

"M'sieur Nowel,vous empestez le Boga-Coula !

-*hic*,tu peux m’appeler papa si ça tu préfère...*hic*

-Hum non je m'en passerais merci,mais votre nez est si rouge,vous êtes malade ?

-*hic*...c'est pour mieux te plaire mon enfant !*clin d'oeil*

-...Et hum...Oh par les douze Dieux,vous êtes nu sous votre robe !

- C'EST POUR MIEUX TE ..."(J'ai préféré censuré cette partie,elle pourrait être choquante pour les âmes sensibles)

Complètement enivré par la beauté de la petite nini (et par le Coula),le vieux barbu commença par l'attraper par les hanches,mais pas facile quand on se débat.

C'est alors qu'un groupe de valeureux guerrier défonça la porte d'entré du chalet,le feu de cheminé s’éteignit laissant place au froid du grand Nord :

"Enfin tu était,là vieux pédophile !",lui,c'est Aster,Eniripsa de Bonta,comme beaucoup d'aventuriers,il parcourt le monde des Douze à jouer les héros pour faire sa propre définition de "justice".

Même si il était encerclé,le Père Nowel ne s'avouait pas vaincu,il envoya une horde de cadeaux vivants frapper les aventuriers,Vicks était allongée inconsciente sur la tapisserie à l'arrière de la pièce.
               
Le combat fut bref,ça se termina en bataille de boule de neige,une fois le vieux transformé en bonhomme de neige,les aventuriers fouillèrent dans les affaires de la petite nini,tout était dans son Vamprada (cadeau d'anniversaire des Sadida pour ses 11 ans justement) :

"Voilà son passeport,Vicks Sharm Vapoloume,Amaknééne,pas de titre particulier...Sharm...elle fait partit de la famille Royale des Sadida !
-Non,regarde Aster,le passeport a été falsifié regarde,c'est un faux.",dit le compagnon Enutrof.

Un second compagnon rétorqua :"On ne peux pas le jeter ! C'est sa seule pièce d'identité,c'est un coup du Père Nowel on ne peut pas la blâmer.
-Tu as raison,nous allons la ramener dans sa nation,nous l’entraîneront au combat,elle manque d'expérience,si elle retombe par malheurs entre de mauvaises mains,elle doit savoir se défendre.
-Tous à Amakna ! On va se goinfrer de blanquette de veau chez Alibert !!",dit,le Iop du groupe.

Le jour suivant

"Salut Aliber !! Une blanquette pour 5 personnes s'teuplait !!
-Je vous sert ça de suite,mais ne criez pas comme ça,le petit dort à l'étage !"

Ils s'installèrent à table,les quatre aventuriers et Vicks,elle leur expliqua son aventure dans les moindres détails,que les Sadida faisaient la sièste après chaque repas,de sa fugue et tout le reste :

"On peu dire que tu n'a pas froid aux yeux ! Dire à un Sadida que tu fumes ses ancêtres,au roi en plus ! Il faut vraiment avoir des c...ahem...en tout cas tu devais vraiment t’ennuyer.
-Oh oui c'est rien de le dire ! Au fait,je ne vous ai pas remercié pour m'avoir sauvé,sans vous je ne serais pas ce que je serais devenu...
-Eh bien tu aurais été complètement pl..."

Aster colla sa main sur la bouche de son camarade :"Epargne nous t'es commentaires vaseux tu veux bien pour une fois ? Bref,ma chère Vicks pour que ce genre de danger ne vous arrive plus nous allons vous initier l'art du combat,étant moi-même un Eniripsa de haut rang, (Y en a qu'ont les chevilles qui enflent...) je pourrais vous conseiller si vous avez des questions,profitez en,un jours nous ne serons plus là."

La petite nini regarda Aster en faisant une petite moue : "Alors je ne serais jamais l'une des vôtres,mais je peux vous être utile,j'ai des petites compétences en guérisseuse,et j'ai plutôt la cotte avec certaines plantes,La menthe,la chlorophylle ou encore le kalyptus...alleeeeeeeeez disoui disoui disoui disoui disoui !!!

-Bon beh vu comme ça hahah..."répondit-il un peu penaud.Il repris un air sérieux,pris Vicks par le bras et l'emmena en dehors de l'auberge.

"Eh ! Et la blanquette alors ?" Dirent les autres.
"Prenez notre part !
-Aaaaah ça c'est un mec cool !
-Mais vous payerez le tout !
-Salaud !

Alors Vicks,tu vois ces Polter là-bas ? Tu va commencer par m'en marquer un avec ta marque Eting
-Ma marque quoi ?
-Oh j'ai  plusieurs années de savoir à te faire rattraper,autant m'y mettre maintenant...donc,pour faire une marque tu dois sortir ta baguette et dessiner la marque voulue,la marque Eting se fait comme ça."

Il dessine la marque sur une Arakne qui passait par là,Vicks sort alors sa baguette et essaye de dessiner sur le Polter,mais c'est pas encore ça,malgré tout elle a réussi à attirer l'attention du groupe de Polter,ce dernier la chargea.

"Au secouuuuuuuur !!!",hurlait-elle en courant.
"On va avoir du pain sur la planche..."

Tout ce temps passé aux côtés de ces aventuriers lui appris tout ce qu'il y avait à savoir pour combattre,du mouvement idéal pour un coup de pic à glace aux meilleurs sortilèges de régénérations en passant par la zombification et la confection de fioles répulsives,et toute ces choses à savoir ont été maîtrisé en un record de deux ans ! Bravo Vicks ! Chapeau melon et bottes de cuir cuir cuir moustache !

C'est comme ça que la princesse Magenta gagna en popularité,avec sa modeste confrérie, elle rasait les monstres gênant tout les villageois.Mais un beau jour,le groupe retourna sur la terre natal de Vicks...

"Bienvenu aventuriers,je suis la reine Sheran Sharm et je ...",elle remarqua Vicks qui essayait de dissimuler son visage,mais rien n’échappe à l'instinct maternel.Les autres comprirent qu'ils devaient reculer,que cette affaire ne les concertaient pas.

"Vicks ?
-Maman..."

La reine gifla sa fille. "Hey!",cria le Iop du groupe en avançant,mais Aster l'attrapa par le bras : "Cela ne nous concerne pas,laisse couler."

"Ne me refait plus jamais ce genre de torture ! J'ai eu tellement peur que je n'en dormais plus,je me suis fait un sang d'encre
-Maman..."

Vicks se mis à pleurer dans les bras de sa mère,un spectacle assez touchant,son équipe versa même quelque larmes,même moi je sens que..que,passez la pub que je sèche mes larmes bouhou...


Page de Pub



santa Boga-Coula santa

Boga-Coula,ses fines bulles et son petit goût réchaufferont corps et coeurs !
Testé,approuvé puis sponsorisé par le Père Nowel ! Alors qu'attends-tu ? Ouvre un Boga-Coula ! Ouvre du bonheur !

l'abus d'alcool est dangereux pour la santé,déconseillé pour les Iopettes enceintes  drunken :

Page de Pub[/FIN]

Nous revoilà au Royaume Sadida,après ces retrouvailles riche en émotions,nos aventuriers firent une petite visite guidée de la jungle par la reine,c'est à ce moment là qu'elle leur donna une quête,le squelette dévoré d'un garde Sadida a été retrouvé dans les profondeurs de la forêt,là où la pleine lune est reine et où les Mulou-garou règnent en maître.

Ils allèrent enquêter sur les lieux,Vicks toucha le cadavre : "Oh,c'était un de mes camarades de classes,le pauvre !

-Comment tu pourrait le reconnaître,il ne reste plus un gramme de viande sur ce cadavre,j'en ai presque peur.
-A l'odeur Aster,à l'odeur...
-C'est fondé,j'ai vraiment peur maintenant,tu me fais flipper Vicks !"

En observant le cadavre en pu en conclure qu'il a été mangé,mais pas par n'importe quel bête,le groupe fit son rapport à la reine : "C'est bien ce qu'il me semblait,nous avons envoyé un spécialiste il y a plusieurs jours,il était partit faire des recherches sur l'autel de la lune,mais n'en est jamais revenu,aucun Sadida n'ose s'approcher de ce lieu,pourriez vous y aller ?"

Et rebelote,le groupe repartis pour une grande aventure,ou pas.En fait ils n'ont fait que gravir les marches en cassant des dents de Mulou,au sommet,ils ont détruit la lune et les mulou des alentours,aucun signe de vie du spécialiste,quand ils se rendirent compte qu'il y avait un escalier menant sous terre,si le Iop n'avait pas trébuché ils seraient probablement rentré bredouille...

Le spécialiste leur parla d'un outil qu'il devait trouver pour résoudre ce mystère,mais pas plus d'information que ça.Ils sortirent donc sans aucune piste,quand Vicks aperçu deux plants de menthe sur le bord de l'étang,elle les aborda : "Bonsoir mes amies ! Auriez vous entendu parlé d'un instrument capable de jouer des sons quelque part ?

-Oh ouai,on est plutôt bien planté ! Beaucoup de monde en parle ici,une clochette usée ou un truc du genre...
-Oh ! Et où puis-je trouver cette clochette ?
-Dans Tonkult !
-Tu te fou de moi là c'est ça ?
-Pas du tout c'est la vérité,c'est pas comme si on te racontait la blague du poolay qui traverse la route...
-Pourquoi un poolay voudrais traverser la route ?
-Pour arriver de l'autre côté !!"

Les deux plant de menthe rirent aux éclats,voyant Vicks qui commençait à s'énerver dans le vide,Aster alla la rejoindre : "Tu parle seule ? t'es sure que ça va ?
 
Oui,je parle à ces plantes mais elles ne me prennent pas au sérieux,elles parlent d'un endroit nommé Tonkult.
-Tonkult,mais c'est à Bonta ! Prenons le zaap !
-Attends moi !"

C'est en se moquant de Vicks que les deux fleurs finirent coupés par un petit herboriste qui passait par là.Une fois le groupe dans Tonkult,le roublard du groupe (qui se faisait petit depuis le début mais il était bien là),remarqua des traces fraîches,leçon de trappeur numéro une,quand on vois des traces,il faut les suivre !

Cela les amena devant une grotte,à l'intérieur,de drôle de peluches étaient entreposés,mais la cloche était bien là,le Iop se jeta dessus en esquissant ce qui semblait être un sourire,quand les peluches s'animèrent,ou devrais-je dire,des créatures : Mulougaroufilisées !!

Elle attaquèrent mais sans succès,il fallait maintenant réparé cette clochette,et qui de plus experte que  Giorgia Harmonie pour réparer ce genre de babiole ? Giorgia accepta de la réparé,mais il fallait lui livrer le matériel,le veuf argent et vingt kamas de pourboire pour le travail bien fait (elle manque pas d'air quand même !)

-Bon,j'ai quelque minerais de Veuf-argent sur moi ça tombe plutôt bien,mais ne comptez pas sur moi pour lui donner un kama !",dis l'Enutrof
"Dans ce cas c'est moi qui paie.",dis le Roublard en tendant les kamas à la belle."
     
La clochette remise à neuve,il pouvaient retourner voir le spécialiste qui les attendaient.
"Ça ne te ressemble pas de donner des kamas.",dis Aster au fameux Roublard
"J'ai pratiqué le vol à la tire dans ma jeunesse,le vieux ne s'est rendu compte de rien hinhin...
-Hey ! Mais c'est ma bourse !! Rend la moi ! ESPÈCE D'ORDURE !!"

Ils arrivèrent donc au point de rendez-vous,et donnèrent la clochette au spécialiste,il prit un regard malsain et nos aventuriers découvrirent un peu tard qui il était réellement : Milkar le Meulou.

Une bataille épique se lança,Milkar fis appel à ses Milli,le Iop complètement buté continua à jouer de l'épée mais il se fit mordre très profondément la jambe par un des Millimeulou,il n'était plus en état de combattre.

La lutte continua,sans relâche,le Meulou commençait à se lasser de ses proies,il prépara sa fulgurance quand ils entendirent un grondement venir de l'entrée...  

Un énorme individu fit son entrée dans l'arène,le Milkar pris peur puis se mis à fuir.

"Oh mais non reviens petit Chienchien ! Je ne t'ai pas encore eu le temps de te prendre dans mes bras !"

Le Roublard s’avança vers le colosse : "Impressionnant ! Il s'est carapaté rien qu'en croisant ton regard ! Tu es disciple de qui ? Iop ? Sacrieur ? Sadida ? Difficile à dire,tu es tellement gros que..."

Le Roublard n'eu pas le temps de finir sa phrase qu'Obin l'X lui mis un coup de poing qui fit voltiger le disciple de Sram au dessus des nuages.
"Un...un...C'EST UN MONSTRE !!!",hurla le vieil Enutrof du groupe en s'enfuyant par là où il était arrivé.

Vicks resta derrière Aster un peu effrayée,quand Aster se mis à discuter avec le géant:"Contrôle toi un peu Obin l'X !  
-Je suis pas gros ! Juste un peu enveloppé...
Tu le connais ?",demanda Vicks.

"Oui,Obin l'X a été trouvé abandonné dans une marmite de lotion magique quand il était petit dans les marais de Cania,beaucoup pensèrent que c'était une légende,mais il fut recueillis par Pano'Remix le bariolé,Il faisait de sacré potages à base de Wakfu,on a beaucoup joué ensemble étant enfant."

En réalité,la raison pour laquelle Obin l'X ne passe plus autant de temps aux côtés d'Aster,c'est car il est désormais dans l'Asile des Délirium'S,après le décès de Pano'Remix,les belles paroles d'Aster ne suffisaient plus pour ne pas empêcher Obin de faire des catastrophes.

Le Iop rappela sa présence et demanda quelque soins maintenant que le Meulou était parti,ce qui contraria Obin l'X,et  soupe au lait comme il est,il ne pu résister à la tentation de clouer la tête du Iop sous terre.

"Obin l'X !
-C'est lui qu'à commencé Aster ! Partons !"          
-On le suit ? On laisse le Iop ici ?",demanda Vicks
"Quand Obin est bougon comme ça,j'évite de le contrarier hihi..."

C'est ainsi qu' Aster&Vicks et Obin l'X rentrèrent sur Bonta après avoir fait leur rapport à la reine.
"Hey les copains ! Et si on jouait aux gardes ??
-Être un garde n'est pas un jeu Obin l'X...hey où tu cours comme ça ?

Pas le temps de le dissuadé qu'il s'était déjà engagé,Aster en fis de même.Notre héroïne était assez sceptique car n'étant pas de la même nation,ils avaient peu de chance de se recroiser,ce qu'il ne fallait pas faire pour céder aux caprices d'Obin,même si ce dernier trouvait Vicks très belle (Pas autant que Tefal Bella) ce n'était pas suffisant.

C'est ainsi que Vicks rentra à Amakna,et toute timide s'engagea,passa quinze jours et quinze nuits sans nouvelle de ses compagnons,mais le seizième jour,le garde Aylews mis au rapport tout les gardes de la nation pour traquer une hors la loi par inter-pôle (Une impression de déjà vu,non ?).

Son visage s'illumina à l'idée d'enfin pouvoir retrouver ses compagnons,quand dans la foulée son regard croisa celui du Iopamodas Poitirond,ce magnifique apollon,si sérieux,si sensible si...(Quoi j'en fais trop c'est ça ?!)bref,elle avait l'air sous le charme.

Elle attendit Aster et Obin l'X à Emelka,devant l'auberge d'Alibert,après tout,c'est ici que les deux Eni s’entraînaient la plupart du temps.C'est alors qu'Obin l'X,pris d'une faim de mulou acheta tout les stocks d'Alibert,il mangea,mangea,mangea sans fin.Pendant ce temps,la bataille contre l'IL dans le fourré de Tonkult avait déjà commencée.

Nos trois héros prirent le zaap non loin de là,le combat n'était pas très loin du zaap de destination,Obin l'X chargea et attrapa le Phorzeker par ses petites pattes arrières et le fis voler au loin :"Chic...chic...chic,il vole !"

C'est alors qu'Ecate Woman fis le ménage avec sa traînée de cartes explosives,nos trois compères avaient encaissé le choc,mais la chachatte en tenue moulante n'avait pas dit son dernier mot,après un rire diabolique elle jeta une poignée de jetons dans la direction de la petite nini.

"VICKS !! BOUGE D'ICI !!",Hurla Aster.Simple réflexe ou acte héroïque démesuré,JE (Ouai j'vais me mettre à la première personne car JE suis un narrateur interne désormais,problem ?)fis rempart de mon corps à la princesse Magenta,puis la suite,vous la connaissez !

Depuis,Aster me confia la garde de Vicks et je n'entendis plus jamais parlé de lui.  

       
THE END


Voilà,vous savez tout sur elle désormais,et savez aussi pourquoi elle ne me quitte plus et pourquoi j'me la coltine...

SBAF !!!

Aïe ! C'était une blague !!


Dernière édition par Poitirond le Ven 12 Juil 2013 - 4:00, édité 2 fois
avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Mar 26 Mar 2013 - 0:52
Fin du HS 2,si des fautes de frappes,d'orthographes ou de conjuguaisons sont encore présentes je m'en...









































































Carre les orteils !!


Dernière édition par Poitirond le Mar 26 Mar 2013 - 22:08, édité 1 fois
avatar

Doxina
Terreur de Katrepat
Terreur de Katrepat


Mar 26 Mar 2013 - 17:53
Excellent ! :D

C'est vachement chouette dit-donc ^^




avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Dim 31 Mar 2013 - 4:06
Chapitre II : Une lettre,un Flamby et des yeux pour pleurer

Pour se remettre dans le contexte historique,ce chapitre se passe après mon arrivée dans l'asile,pris par les sentiments,les guildes et les problèmes,je ne pris pas le temps d'ouvrir la lettre,jusqu'à ce jour et en fait,les problèmes ne faisaient que commencer :



Je n'étais pas sûr de comprendre où mon père voulait en venir,après tout,les aïeux de mon paternel étaient tous complètement tarés,je me suis dis que celle lettre n'était qu'un canular,n'y prêtant plus attention,je la mise au feu.

C'était un jour comme les autres,encadré par nos médecins,nous faisions diverse donjons,quand suite à une urgence,nous devions rentrer au bercail.Un,ou plutôt une des comateuses s'était réveillée et s'était évadée pendant notre absence.

Après avoir fait l'inventaire de la chambre où ils se reposaient,seul Flamby manquait à l'appel,quand je pris connaissance de la tragédie,je ne mis pas long feu pour voler à sa recherche,ne rentrant pas à l'asile le soir-même,je pris ma nuit dans une petite auberge.

Le lendemain,je repris mes recherches,en vain,je suis rentré bredouille en fin de matinée,j'ai donc décidé de faire mon enquête à l'intérieur de l'asile,quelqu'un l'avait forcément vu,personne ne quitte Délirium'S sans laisser de traces.

Mon enquête m'amena à notre psychanalyste,Miss Wasser-Drop,une Enutrofette qui lit dans ses patients comme Chauchane dans un livre de cuisine,en réalité,c'était ma première séance,il y en avait beaucoup à déballer,je crois même qu'elle a finit par s'endormir entre le passage où j'hésitais à manger des "Chôca Pic" ou  des "Coco Poop's" pour le p'tit dej' et celui où j'ai choisis en fin de compte de manger les deux...

Passons...quatre bonnes heures plus tard,après avoir fini de raconter ma vie,elle me dit : "D'après ton histoire,tu en a fait énormément pour elle,tu ne devrais plus te tracasser,c'est l'affaire de l'équipe médicale maintenant".Je me suis levé subitement : "Même si elle n'est plus ma femme,elle reste mon amie,je ne peux pas laisser mes amis dans le besoin ! Alors je t'en conjure,si tu sais quelque chose à son sujet,dis le moi,je t'en supplie !"

J'étais à genoux,au bord des larmes,elle avait l'air gênée,elle regarda autour d'elle,et me dit ces mots presque en chuchotant :"Au moment de quitter l'Asile,elle portait une longue capuche recouvrant son visage,j'ai pu la voir en regardant dans les orbes de surveillances,tu n'es pas seul Poiti,je mène aussi mon enquête !"

C'est en séchant mes yeux humides que je repris confiance,tout n'étais pas perdu,je l'ai remercié de m'avoir accordé autant de temps :"pas de problèmes,cette séance te coûtera 600 Kamas !" (Un peu cher,n'est ce pas ?!)

Je lui ai donc tendu la somme de Kamas attendu et sortis prendre l'air dans la cour de l'asile.Quand un groupe de personnes à capuche  longue se mis en évidence devant le portail.Le docteur actuel,qui se prenait pour un spéculoos,alla à leur rencontre :"Bien le bonjour mystérieux étrangers,quel bon vent vous amène ?
-Nous sommes des encapuchonnés,et nous voulons étendre notre savoir à travers le monde pour terrasser Ogrest,nous récoltons des fonds pour notre projet avec D...Javého...
-Nous ne sommes pas intéressés.",c'est ainsi que Spekohi rebroussa chemin toujours aussi stoïque.Après avoir fait le lien avec cette histoire de capuche,je me mis à leur poursuite.

"Attendez ! connaissez vous cette Osamodas ? ",dis-je essoufflé en leur montrant la photo de Flamby.  
"Ces couette Orangés ressemble étrangement à celles de notre sœur Bridgette Darbo,elle nous à rejoins depuis moins de quarante-huit heures et elle aspire déjà à un grand avenir au sein de notre confrérie.
-Je veux la voir !
-Impossible,seul les membres de l'organisation ont le permis d'entrer dans le Lampionaute, d’ailleurs nous sommes les seuls à détenir la clef qui mène à ce dirigeable,mes amis,partez devant,je vais rester encore quelque temps avec notre compagnon."

C'est alors que les cinq encapuchonnés entrèrent un par un la clef dans le verrou permettant de débloquer les télésièges,le sixième était resté à mes côtés,son nom,Yakitori Saké,un Pandawa et l'encapuchonné du mois accessoirement.

Je me mis à l'agresser sauvagement pour prendre son manteau et sa clef,c'est comme ça que je pu infiltrer le Lampionaute. Mais dans mon empressement,j'ai finit par rattraper les autres témoins de Javého.
"Ah,tu en a déjà terminer avec cette âme en peine Yaki' ?
-Ah euh...euh oui,il est repartit.",dis-je en essayant d'imiter la voix du Pandawa. Je poursuivis donc ma route dans leur base,mais qu'est-ce qu'on crevait de chaud sous ces capuches ! Je me suis cédé le luxe de baisser la mienne et de la jouer infiltration à la Solide Shneck.

Dans la seconde salle,il ne semblait y avoir personne,c'était une sorte d'entrepôt remplis de cartons,mais soudain un bruit me fis pâlir,je me suis glissé vite sous un des carton.C'était la Iopette de la secte qui passait par là,Brute Alise,elle s'approcha de la pile de carton et se demanda : "Pourquoi ce carton est au pied de la pile ? ",elle mis un coup de pied dans mon carton,j'étais grillé,l'impasse la fin des haricots,je n'avais d'autre choix de la faire taire avant qu'elle ne sonne l'alerte.

C'est en la brutalisant que les tonnes de cartons qui était entreposés derrière moi nous tomba sur la tête,elle cria dans un dernier soupir,ce qui alerta les autres.Me retrouvant bloqué sous tout ces cartons "fragile",je ne pouvais pas bouger le petit doigt,étais-ce la fin ? J'allais mourir d'une manière aussi stupide ? Étouffe sous une tonne de boîtes ?

La réponse est bien évidemment non ! Les encapuchonnés ne se préoccupèrent pas des cartons mais de l’assaillant se trouvant à l'entré,pourtant,quelqu'un est venu à mon aide avant que je ne meurs asphyxié,Vicks Sharm Vapoloume me tira de là : "Je savais bien qu'on te trouverais ici !
-Comment tu m'a trouvé ?
-Tu respire fort !
-Non pas sous les cartons,mais ici."

C'est alors qu'à ma plus grande surprise,que je vis l'équipe médical arriver dans la salle,c'est à ce moment que je me suis rappelé de toute les phrases du genre : " Tu n'es pas seul Poiti;ça sert à ça les amis;Entre fou on se serre les coudes !".

"Les amis...(ça frôle un peu le cliché animé japonais,non ?)comment vous êtes entré ?
- Tu as laissé la clef sur le cadenas,cervelle de Iop !"

Le temps n'était pas à la parlotte,nous devions continuer,enfin devant Javého,qui jubila sur son siège de nous avoir tendu une embuscade,mes amis ont donc fait diversion pour que je puisse partir à sa poursuite,c'est en haut du dirigeable que je le vis essayer d'ouvrir un coffre-fort,surement les recettes accumulés par ses pauvres esclaves,j'ai donc tenter de lui asséner mon poing dans  sa figure.

Mais soudain,il disparut,il se téléporta dans mon dos et me mis un coup de pied,aussi fourbe que le sram. Il continua d'attaquer,il me roua de coup comme un Iop,me mitrailla avec ses armes tel un roublard, lança des flèches de feu que l'ont pourrait distinguer à celle d'un Crâ.

"Abandonne pauvre mortel,ne te met pas sur le chemin de celui qui détruira Ogrest,Javého, le seul et unique VRAI Dieu de ce monde !"

Je ne pu m'empêcher de ricaner."Pourquoi tu te marre ? Imbécile !
-Pmmpf...MOUAHAHAHAHAH !!! Tu prétends maîtriser tout les arcanes du Krosmoz comme un Dieu...,mais ta puissance de frappe est ridicule !! J'ai déjà combattu l'égal d'un Dieu,tu ne lui arrive pas à la l'ongle du p'tit orteil ! Essaye donc d'imiter ça !"

Gobou me sauta au visage,et la symbiose repris de plus belle."Oooh ! Tu veux jouer au petit dragon ? On va s'amuser."Javého retira son cache-nez pour montrer au grand jour son sourire le plus malfaisant,ses dents devinrent pointue,des ailes lui poussèrent,il se transformait aussi."ça promet d'être intéressant.",c'est après ces mots qu'une synergie avec Gobou se fis pour la première fois,un coup deux coups,quelque enchaînements de fouets et c'était déjà terminé.

Déçu du résultat je fis pression sur les plaie les plus profondes de Javého qui était à terre,  pour le faire souffrir lentement,mon côté sanguinaire repris le dessus,quand Spekohi m'attrapa et me plaqua au sol : "Kiss,les pilules,vite !",Kissansilmat,Sramette de l'équipe médicale,aussi fourbe que sadique,elle joue aussi bien avec ses petits couteaux,qu'avec un fléau ou un long fouet.

Elle vida totalement le pot entier dans ma bouche,quand j'entendis,un peu groggy la voix de Miss Wasser-Drop : "Si tu le tue,il ne pourra pas dire où se trouve Flamby,elle n'était pas dans le Lampionaute,nous avons fouillé partout.

-Même si je vous le disait,il sera trop tard pauvres fous !

-Tais-toi et parle misérable !",dit Kiss en mettant des coups de fouet et en lui marchant sur la main avec une chaussure à talon aiguille portée à cet effet (Le SM ? J'vois pas c'est quoi non !)  

"Aïe...Aïe ! Ouille !! OK OK ok ok,je vais parler : Si vous recherchez Bridgette,elle recherche des nouveaux sympatisants pas loin du Quartier Général de Sufokia,laissez moi reposer en paix maintenant,s'il vous plait !

-Regardez le comme il chouine,on devrait le jeter en pâture à Awor qu'il le mange pendant qu'il agonise !

-Euh...Kiss,tu a pris t'es comprimé ?

-Non,c'est Poiti qui les a pris pour moi HAHAHAHA !!!"

Pendant que les Déli's discutaient,Javého en profita pour sauter du dirigeable et planer avec ses ailes pleine d'hématomes.La nuit était tombée,c'est après un banquet de gligli (Les préférés d'Obin l'X),que tout le monde alla dormir,avec tout ces tranquilisants,je suis tombé comme une pom.

Cette nuit fut difficile,à cause d'un rêve en particulier : je revis l'image de la lettre et les dire de mon père lors de ce songe,pour la première fois j'en fis le lien avec Flamby,grossièrement renommée Bridgette par les encapuchonnés.Dans mon rêve,elle était sur le point de mettre au monde un enfant,mais ce scénario tourna au drame quand je vis un dragon de feu et de ténèbres sortir par le ventre de cette dernière,il s'envola dans le ciel en prononçant ces paroles : "Ce monde appartient à Rushu, personne ne lui prendra,même pas toi,fils..."

Le lendemain,je comptais me rendre à Sufokia,mais le stress m'envahit à cause de toute ces histoires et des tas de questions qui me rongeaient : Est-ce que "Bridgette" sera là ? Est-ce que Javého nous a menti  et est  allé la rejoindre  pour la prévenir de notre arrivée ? Était-ce un rêve prémonitoire ? Je me pose pas un peu trop de questions ?

L'endroit était désert.Un peu perdu,je me suis écarté du chemin lorsque j'entendis le cri d'une femme s'approcher de plus en plus,suivit d'un coup de pelle qui vint heurter mon crâne : "AÏE !! Ça fait mal ! qui c'est qui...Flamby ?!"Depuis son évasion,elle était différente,ses cheveux avaient ternis,sa peau bronzée..."La Flamby que tu connais est morte ! je suis Bridgette Darbo !"

Elle continua de me frapper avec sa pelle jusqu'a ce que je l'arrête en la lui confisquant : "Mais pourquoi tant de haine ? Explique moi !

-Tu as tué mon maître ! Il est venu me dire que tu serais là ce matin avant de succomber de ses blessures,t'es seul ?

-Personne ne m'a accompagné non,mais pourquoi tu t'es enfuit ?

-Je n'étais pas à ma place là-bas,je ne suis pas aussi fou que vous tous et puis...je ne voulais pas élever l'enfant que j'attend dans ces conditions.Quand j'étais dans le coma,Javého m'a parlé,parlé du but qu'avait son organisation,ramener la paix en terrassant Ogrest et...

-Attend une seconde,tu es enceinte ? Pourtant tu es toujours aussi fine !

-Oui mon corps ne change pas plus que ça je ne comprends pas,je devrais pouvoir accoucher dans peu de temps pourtant..."

C'est à ce moment qu'elle se mis à se tordre de douleur,c'était due à la perte des eaux,dans le doute de voir mon cauchemar se réaliser,je la pris dans mes bras direction le premier zaap pour rentrer à l'asile,il ne fallait pas qu'elle mette ce démon au monde !

Une fois rentré,j'ai expliqué la situation au corps médical,ils m'ont pris pour un fou,enfin...ils n'y ont pas cru,ils me sortaient des réflexions du style "Il n'y a que toi pour raconter des histoires pareils !",c'est alors que Vicks arriva en retirant une petite gourde de sa ceinture de valkyrie : "Si c'est la vérité,la chose qui est en elle ne devrait pas aimer ça,fais la boire."

Je me suis donc exécuté,malgré ses débattements du à la souffrance,je parvins à lui faire boire la substance que renfermait cette gourde : "C'était quoi au fait ce qu'il y avait là dedans ?

-Un fond de lotion magique,faites à base de Wakfu,c'est la dernière chose qu'Aster me donna avant de disparaître."

La potion avait l'air de faire effet,Flamby ou plutôt Bridgette n'avait plus mal.Enfin...c'est ce que l'on pensait jusqu'à ce qu'elle pousse un cri à glacer le sang des tripes.C'était le monstre qui était en train de se détacher du fœtus dans lequel il avait niché pour quitter le corps de Bridgette.

Après toute ces émotions,elle resta allongé sol et ferma les yeux,elle s'évanouit.Pour ce qui est de l'enfant,sans cette âme maudite il ne pouvait pas survivre,ce fut donc une fausse couche. Bouleversé,je me suis isolé dans ma cellule en regardant Tristesse,le crâne qui m'a été confié lorsque j'ai été interné.

Le monde des douze à peut-être échappé à une catastrophe ce jour là,certes,mais pour combien de temps ? Combien de temps prendra l'âme de mon père avant de trouver un hôte capable de l’accueillir ?



To be continued...


Dernière édition par Poitirond le Ven 12 Juil 2013 - 4:01, édité 2 fois
avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Lun 8 Avr 2013 - 1:20
Chapitre III : La nuit de Walpurgis

C'est une nuit comme les autres,les Polters d'Emelka sont de sortie,les Faux soyeuses et Pierres tombola vagabondent à Amakna...

Nous sommes la nuit du 30 Aperirel au 1er Maisial,tout a l'air calme ce soir...mais dans les sous-terrains d'une ancienne bibliothèque en ruine,se prépare à un étrange rituel :

Ce sous-terrain a été aménagé tel un tombeau,le mur au fond de la pièce est marqué d'un sceau fait avec une grande quantité de sang.Au centre de la pièce se trouve une dalle où est allongée une jeune Sacrieur,elle est entourée de femmes au visage cachés par des capuches :

"Pourquoi procéder à un sacrifice les filles ? Ne pouvions nous pas planter un arbre comme les années précédentes ?",demanda une Sadidette du groupe.
"Les bûcherons abattent sans cesse les arbres,nous devons offrir aux gardiens des mois et aux Dieux quelque chose de plus marquant !"

Les sorcières se mirent à rire,quand une lueur noire venu de l'extérieur pénétra dans l'une d'elles,la sorcière brûla vif ne supportant pas les flammes de la Shukrute.

Cédant à la panique,toute les jeunes demoiselles partirent dans tout les sens pendant que le démon cherchait désespérément un corps où s'installer.Seulement deux,ou plutôt une s'en sortit indemne grâce à sa discrétion,son nom,c'est Miss Nothing.

La flamme noire,ayant brûlé toute les demoiselles présentes autour de la dalle de rituel,s'approcha de la Sacrieur qui était toujours indemne :

"Femme,tiens-tu à la vie ? Femme ! Tu es la seule n'ayant pas chaud à mon contact...OH PÉTASSE !! ARRÊTE DE CHIALER !!"

La Sacrieur,mourante,toujours les liens serrés et des grosses blessures sur l'abdomen,car elle s'était faite saignée,s'arrêta de pleurer.

"Je reprend...Femme ! Offre moi ton corps,et je te donnerais la vie,accepte moi et nous ne ferons qu'un..."

C'est comme ça que la chose prit possession du corps de la jeune fille,il brisa les chaînes qui le retenait prisonnier pour sortir du bâtiment désaffecté.

Pendant ce temps,Miss Nothing courait toujours dans la prairie fertile,elle arriva dans une auberge de la route Croustillante,une fois sur son lit,elle se mis à bailler,c'est alors qu'elle disparut dans une épaisse fumée de couleur dorée.Quand la fumée se dissipa,c'est une Zobalette qui était à la place de la Sramette.    

Le lendemain matin,quand l'aubergiste,Aristote Cha monta à l'étage pour récupérer la note de la jeune Sramette qu'était Nothing,il tomba nez à nez avec la Zobalette,cette dernière portant le nom de Miss Everything :

"Bonjour jeune demoiselle,n'avez vous pas vu une disciple de Sram en long manteau noir ?"

La fille masquée,sans dire un mot,pointa la chambre voisine,Aristote Cha s'y rendit pour qu'on lui paye la note de cette nuit.Une fois à l'extérieur et loin de l'auberge,Everything se cacha derrière la banque de la route avant de se mettre à bailler.

Une épaisse fumée jaune d'or l'enveloppa,et Nothing en sortit,c'est un drôle de phénomène que nous avons là,ce sont deux âmes se partageaient le même corps,un cas rarissime qui pousse souvent à la schizophrénie, d’ailleurs,Miss Nothing se mise à parler seule :

"Merci Eve,grâce à toi je n'ai pas eu besoin de payer la note au notaire,hihi,tu as bien dormis ?
-Je fais toujours le même rêve Nothing,avec le masque du psychopathe,cette fameuse nuit...j'ai peur Nothy  
-Oh Eve...comment en sommes nous arrivé là ?
-C'est une longue histoire."

FLASHBACK !


"Lorsque nous étions petite,je m'étais perdu dans le cimetière des Wabbit à Astrub,c'est là que je t'ai aperçu,tu avais l'air seule et incomprise,ton visage ne laissait passer aucune émotion,c'est comme si tu n'avais aucun état d'âme,tu étais inerte.

Tu étais assise à attendre je ne sais quoi,alors je suis venu te parler,j'ai ôté mon masque de bois pour le remplacer par celui du charisme,pour avoir l'air cool.Je t'ai abordé,mais tu étais froide,nous avons finit par retrouver nos aînés au centre d'Astrub,malgré leurs différents,leurs passés,ils sont devenu bons amis,et nous finîmes voisins de Havre-Sac en Amakna.


Quelque années plus tard,j'avais 15 ans,un vieux monsieur avec une barbe bleue et un teint pâle m'offrit un drôle de masque,"son masque",ce type était un Trool...je ne lui ai pas prêté plus d'attention que ça.Le masque que je voulais vraiment porter sur moi,c'était celui de mon grand frère,le masque du Psychopathe.

J'en avais marre de toujours porter les même,de fuir,d'être bien regardé...j'avais besoin de nouvelles sensations,mais mon frère m'a toujours dit que ce pouvoir était des plus dangereux,que peu de Zobals peuvent contrôler la folie et la soif de sang qui émane de ce masque,mais têtue à cet âge là je ne voulais rien savoir.

Le soir même,après avoir manger des Greu-Vettes à la Coque,j'ai discrètement pillé le masque de mon frère pendant son sommeil,je l'ai regardé,il s'est mis à briller d'une étrange lumière verte,je le mis à mon contact,il s'accrocha tel un gobgob au visage de son maître,je n'étais plus la même,complètement folle à lié je ne pu m'empêcher de hurler :

"SPLENDIIIIDE !!"

Mon frère,à moitié réveillé me demanda de me taire,alors je pris une des cornes de mon masque pour le découper.Mes parents débarquèrent en trombe en entendant les cris de douleurs de mon fraternel,je les ai agressé,mon père ne s'est pas défendu,choqué par la scène sanglante,il n'a pas eu le temps de comprendre qu'il était déjà mort.

Ma mère,pleurait,ne voulant pas tuer sa fille,elle me demandait ce que j'attendais,je me suis mis à l'embrocher en chantant une chanson qui me traumatisera à vie : "J'attends...pas grand-chose de spécial...
Les jours passent et se ressemblent un peu...
Tous le temps...la tête dans les étoiles...
Des tonnes de personnes défilent sous mes yeux...
Pourtant j'me sens si seul...hey ! Hey! Hey ! Heey ! Nananaaa..."

C'est après avoir transformé notre Havre-Sac en bain de sang,que j'ai voulu entrer dans le votre,mais les Sram ne dorment jamais,ils trouveront le repos dans la tombe,t'es parents m'ont vite maîtrisé je t'ai vu pour la première fois changer les expressions de ton visage,c'était de la peur.

Après cet incident,je fus interné en quarantaine chez les Délirium'S,le masque du psychopathe ne quitte plus ma taille,mais je ne le reporterais jamais !

Tu venais souvent me rendre visite même après l'interdiction de t'es parents,tu m'a promis de me rendre visite le plus de fois possible,et tu m'a embrassé à travers les barreaux de la grille.

Deux ans plus tard,j'eu enfin la permission de l'équipe médicale pour m'aventurer hors de l'asile,je n'étais plus une menace,je suis passé chez toi,car tu avais déjà quitté le cocon familial.Tu as rencontré une Roublarde chasseuse de primes,Miss Fortuney.

C'est drôle quand on y pense...toi tu assassine t'es proies,vole à la tire,dupe les commerçants,et tu as réussis à sympathiser avec l'ennemi,uniquement car vous servez le même Dieu,quelle cruche cette Roublarde !

Passons...nous nous sommes retrouvé,nous avons parlé de la pluie et du beau temps,jusqu'à ce que tu me parle de ta passion pour la magie noire,c'est un sujet que je trouvais excitant.Tu m'a présenter à ton petit club,nous avons travaillé et retravaillé nos sortilèges,organiser des rituels et sacrifices,ainsi que quelque orgies !      

D'ailleurs,c'est un de ces soirs sulfureux qu'une des sorcières nous à pris au mot quand tu as prétendu vouloir être en moi,cette coquine nous a fait partager un seul corps,un simple bâillement nous permet de changer l'ôte,j'ai trouvé ça fun alors je n'ai pas osé demander à cette dernière d'annuler le sortilège,hihi...

Pas toujours facile de se retenir de bailler je l'avoue,j'ai déjà eu quelque différents avec ta Roublarde car je me suis présenter à elle par magie,à chaque fois qu'un Roublard et un Zobal se croisent ça finit toujours pareil de toute façon...une bagarre.

Nous avons continué nos loisirs avec les autres sorcières et nous en somme là maintenant. Je ne sais quel mal a tué nos camarades,mais ça me fait peur.
"

C'est après cette longue histoire que Miss Fortuney trouva la Sramette,elle lui sauta dessus :

"Ooooh je savais que je te trouverais là ! Tu est toujours caché au même endroit !        

-Oh Forty ! Contente de te voir mais...ne me tripote pas s'il te plait !!",la voix de Miss Eve résonna dans la tête de Nothing : "Fais la partir cette pimbêche j'peux pas la voir !"

"Oh toujours aussi pudique,mais ça n'a pas l'air de te déranger,ton visage ne se plisse pas...mais tu n'a pas l'air d'apprécier non plus...je ne te comprendrais jamais avec ce visage neutre que tu gardes.

-Non Eve ! J'aimerais rester encore un peu !

-Hein ? Eve ? C'est qui ? Tu te sens bien ma petite Nothy ?

-Désolée keupine...mais je dois t'abandonner un moment...",à ces mots,Miss Nothing courra dans un endroit à l'abris des regards pour bailler.

La voix de la Sramette résonna dans la tête de Miss Everything : "Tu es folle ! Personne ne doit savoir que nous partageons le même corps !! Tu ne peux pas te montrer en public même devant ton meilleur ami ou ton pire ennemi ici Eve ! Sinon ils nous feront les pires châtiments possible,nous ne sommes plus qu'un monstre...chassés par tous..."

La Disciple de Sadida ne dit plus un mot,car devant ses yeux,se trouvait un témoins ayant assisté à toute la scène.

Le témoins s'enfuit en courant,poursuivit par Eve,ils traversèrent la prairie et les champs quand ce dernier trébucha,Eve le rattrapa pour tenter de lui porter le coup fatal,quand,stoppée dans son élan,elle se fis bousculer par Miss Edralbuor,Roublarde folle de chez Délirium's ayant pour credo : "Je vole aux riches pour donner aux pauvres,mais comme je suis pauvre aussi je garde 75% du butin !"

Elle était accompagnée de Miss Weiss Teeblat,une Sadidette réputée pour sa bonne odeur de thé blanc,elle a cependant la malédiction d’exciter les dragueurs un peu collant,et oui,le thé est un excitant.

"Laisse notre Tcha Rlis tranquille ! Zobale !",dit la Roublarde d'un ton menaçant et l'arme dégainée.
"Mais vous êtes qui vous ?

-Nous sommes les Tcha Rlis'S Angel ! Mais nous ne sommes que deux pour le moment car la troisième,l'agent WD arrivera plus tard,elle a quelque rhumatismes...

-Tcha quoi ? Mais vous avez pas finit de jouer à faire comme dans les films ? C'est ridicule et puis il s'appelle pas Tcha Rlis c'est...c'est...Poitirond ?!  

-Non non,vous me confondez avec quelqu'un d'autre Miss Eve,enfin Miss No...enfin Miss quoi.

-...

-Bon ok j'avoue ! Je joue le rôle de Tcha Rlis,avec mon bonnet et mon pull à rayures blanches et rouges...mais comprend moi,avoir trois Miss rien que pour moi c'est juste le panard !

-Ces mecs..."

Je connaissais plutôt bien Eve puisque je la voyait souvent dans l'asile,elle me raconta toute,son histoire de sorcellerie en privée sans demander l'avis de Miss Nothing,ce qui engendra un bâillement inattendu,la Sramette,maintenant que j'en savais trop,tenta de me tuer.

Je n'avait pas l'intention d'en faire autant,j'esquivais ses coups lents jusqu'à ce que je vois l'écusson de sa guilde :

"Soldats de fortune...qui est ton meneur ?
-Personne n'a jamais vu le visage de notre capitaine,et personne ne le nomme par son nom complet,la lettre R suffit amplement."

Pas de doute,Raulecs avait enfin réussis à trouver sa place dans le monde des douze,j'étais heureux pour lui,c'est alors que j'ai baissé ma garde et que la Sramette me planta ses dagues dans le dos,je devais être rapatrié au plus vite à l'Asile pour qu'on me prodigue des soins,Edralbuor et Weiss Teeblat escortèrent Miss Nothing à l'asile sous ma demande.

C'est sur un brancard de l'asile,qu'on referma ma blessure,comme ce n'était pas un hôpital pour ce genre de médecine physique,on a refermé ma blessure avec du fil en nylon et une aiguille qui traînait sur un meuble,c'est Kiss qui a fait le raccommodage de mon dos,autant dire que j'ai du m'accrocher au lit...c'était tellement bon !! (La souffrance)

Pendant la nuit,Miss Nothing est venu me réveiller,elle culpabilisait un peu sans vraiment le montrer :

"Alors...tu va mieux ? Eve et les autres m'ont tout raconté,tu a agis comme un grand frère pour elle depuis qu'elle est arrivé ici,je suis désolée..."

La Sramette ne savait plus où se mettre,je lui tendis la main,elle l'empoigna en versant une larme.Elle me dit que c'était la première fois qu'elle pleurait,qu'elle avait du mal à extérioriser ses émotions depuis toute jeune.

Quand,un peu tard,une question me vint à l'esprit : Cette fameuse fumée noire qui s'échappait du corps des sorcières pendant la nuit de Walpurgis,pourrait-elle être mise en lien avec l'âme de mon père ?

To be continued...    


Dernière édition par Poitirond le Ven 12 Juil 2013 - 4:04, édité 3 fois
avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Mar 2 Juil 2013 - 19:25
Chapitre IV : Tel père...

Plusieurs jours se sont écoulés depuis que mes blessures se sont refermées,ce soir je pris tout mon temps pour réfléchir dans ma cellule capitonnée à un plan pour contrer Rushu. C'est sans la moindre piste que j'ai fini par m'endormir en comptant les Bouftou.

Lorsque je fis de nouveau un rêve peu commun. J'étais dans un endroit chaotique,ressemblant fortement aux Landes de Sidimote,j'avançais dans ce désert de braise jusqu'à voir deux ombres semblable à ce que les sages appellent des Shushu,ils se battaient pour écraser une pâquerette.

Je me suis approché des deux Shushu pour cueillir la fleur,les deux démons mineurs se sont mis à me fixer,l'air horrifié.Un léger rictus s'égara de mon visage quand la plante que j'avais en main se mise à brûler.Au loin se trouvait ce qui semblait être le palais de Rushu.
       
Une fois au pied du trône,je m'y suis incliné sans vraiment savoir pourquoi,quand Rushu prit la parole : "Te voilà enfin,Balrog.
-Euh non moi c'est Poi...
-PEU IMPORTE COMMENT TU T'APPELLAIS !!! TON NOM DE SHUSHU EST BALROG TU M'A COMPRIS ?!!"

Son haleine sortait tout droit du fin fond des abysses et la force des vents qu'il dégageait en hurlant était...décoiffant.

"Donc...Balrog,fils de celui que l'on appelait autrefois l'Andouille,je te fais Shushu Mature et tu sera sous ma responsabilité,pour un jour,envahir le Krosmoz !" 

Son rire diabolique me cassa les oreilles,c'est ainsi que mon rêve prit fin.C'est sans grande conviction que j'ai demandé au gardien de nuit,Ray Rutib,de me faire sortir de ma cellule pour prendre un peu l'air,il ne refuse rien quand on lui propose des fûts pour prendre une cuite,nous nous rendîmes dans les caveaux de l'asile.

Pendant ce temps,Miss Nothing venait de rentrer au repère des Soldats de Fortune,fatiguée de sa longue traversée en dragodinde et en bateau,elle lâcha de nouveau un bâillement,laissant place à Eve,cette dernière raconta tout les potins de ses derniers jours à son capitaine,Raulecs.
"Stop...tu as vu Poitirond dis-tu ? Heh,je me demande comment va cette tête de Iop...Ah ? Des problèmes familiaux...je vois...je vais encore devoir  la remettre dans le droit chemin. Soldats ! Préparez ma machine,je me rend à l'asile Délirium'S."

En moins d'heures qu'il n'y en a sur ses cadrans,Raulecs arriva aux portes de l'asile,il fut accueilli par le nouveau médecin,Guenievre :
"Je dois voir Poitirond.
-Bonjour.
-Je dois voir Poitirond.
-Bonjour !"
Un long silence persista,Raulecs se gratta la tête avant de questionner ses soldats : "Que me veut-elle ?
-Elle est assez intransigeante sur la politesse,mon capitaine."

Raulecs se mis à léviter en l'air,leva sa main,et d'un tempus fugit,il passa au travers de la grande grille et de l'Enutrofette qui y faisait impasse : "Je n'ai pas le temps pour de futiles formalités...".

Il continua de traverser les salles de l'asile,sa vitesse était tellement fulgurante que l'on avait l'impression que plusieurs clones de Xélor me recherchaient.Par chance il tomba sur Ray Rutib,le garde Pandawa,un peu somnolent due à sa cuite de la veille,il expliqua à Raulecs que j'avais disparu sans laisser de traces. 


"Tu vois Ogrest ? Je pense que nous sommes  pareil,deux amoureux transit que le destin à décidé de détruire...je dois me faire une raison,je ne suis pas un héro,juste le destructeur de l'humanité,comme toi...
-Graaaaaaou !! Misérable Osamodas à la tête de Iop ! Si Mandhal n'était pas dans ce zoo,il t’aplatirait au sol pour l'avoir insulté d'Ogrest !!" 

Il faut dire que je n'étais plus sûr de ce que j'étais à ce moment là...mon attirance pour la Stasis et la destruction m'avait-elle portée préjudice ?  Ce rêve allait-il devenir réalité ? Trop de questions au même moment,j'en avait des hauts le cœur. Je devais m'isoler encore un peu,rien de mieux que les mines pour s'isoler,j'en ai profité pour accepter ce que j'étais et donc pour me créé une nouvelle identité de super vilain : Citwouille,l’épouvantail des mines !

L'épouvantail n'hésitait pas à se transformer en dragon pour faire claquer son fouet sur les fesses des pauvre mineurs sans défenses ainsi que sur celles des gardes un peu trop téméraires,pendant qu'au même moment,la Sacrieur possédée continuait ses recherches,réduisant l'éco système d'Amakna en cendre,il approchait de la tanière de la Citwouille instinctivement,comme si la méchanceté qui émanait de la mine l’appelait.

Quand mon démon de père entra dans la mine,il fut accueilli  par des guerriers inertes sur le sol,l'un d'eux que je venais de vaincre s'empressa de sortir en pleurant,quand je vis la Sacrieur : Tu ne devrais pas t’attarder dans ma demeure,tout ces beaux cailloux sont à moi ! Moi et rien qu'à moi !!"

Elle resta silencieuse,s'avança vers le manganèse,elle arracha les minerais affûtés à mains nues,ne voulant pas la laisser faire et n'ayant pas reconnu le démon,j'ai tenté de l'en empêcher,j'ai donc pris de l'altitude en fis claquer mon fouet si fort qu'un amas de terre venant du plafond s'écroula sur elle.

Laissant échapper un rire sadique pensant que c'était terminé,j'ai donc voulu reprendre mon chemin habituel,quand un cristal aux reflets violets sorti de sous terre. Pas une égratignure,mis à part ses mains ensanglantés par le manganèse.

"C'est ça que tu appelles un fouet petit dragon orangé ?"

Son sang se mis à s’agglutiner,on aurait dit des tatouages,elle lança à ma rencontre un de ses derniers qui m’attrapa la jambe pour me clouer au sol,elle enchaîna avec un autre tatouage,elle s'en est servit comme d'une corde pour me tirer vers elle et m’asséner un violent coup de poing dans l'abdomen.   

A peine essoufflée,elle s'approcha de moi qui était à terre et à bout de souffle et se baissa : "Trois jours...pas une minute,pas une secondes de plus...".

Elle arracha ma cape avant de quitter les lieux,me laissant pour mort.


To be continued...  






  


Dernière édition par Poitirond le Ven 12 Juil 2013 - 4:04, édité 2 fois
avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Ven 12 Juil 2013 - 3:55



 Chapitre V : Confiné



"Fils...n'abandonne pas,si tu parviens à me voir devant toi dans ton rêve c'est qu'il reste une lueur d'espoir,une partie de moi reste au service du bien,le bien triomphe toujours du mal...je te demanderais donc de tuer mon côté obscur,tu en est capable mon fils...met en pratique tout ce que tu as appris,entraîne toi encore,dépasse tes limites,tu dois rechercher Goultard,il t'a déjà aidé par le passé,il le refera...si Iop le veut...sauve le monde...encore une fois...pour ceux que...tu as...aimé..."

Je me souviens encore de ce rêve où je vois mon père m'apparaissant dans la brume épaisse...à croire qu'il avait tout manigancé pour me guider à travers les songes.Je me suis donc réveillé dans la mine,j'étais plutôt bien entouré,mon père m'a dit un jours quand j'étais jeune : "Dans la vie,sache qu'on récolte toujours ce que l'on sème",je comprend mieux le sens de son credo.

"Il est à terre ! Frappez le les gars !!"

Je m'apprêtais à me faire cogner dessus,quand tout à coup je disparut en un éclair,comme par magie,Raulecs était passé me chercher pour me ramener à l'asile.

"Comment m'avez vous retrouvé ?
-Les fous ne savent rien de nos mécanismes de pistage,tu n'a pas à en savoir plus.",rétorqua sèchement Guenièvre.

Un peu dans les vapes suite à cette téléportation surprise,j'ai tenté de me relever,sans succès : "Il faut trouver Goultard !"

Tout le monde à éclaté de rire : " Goultard n'est qu'une légende de l'âge des Dofus Poiti.
-Il existe,je l'ai vu !  Je vous le prouverait à tous ! 
-C'est ça,et moi j'ai vu les Douzes,en attendant tu ne sors plus d'ici jusqu'à nouvel ordre,tu as fait le mur assez longtemps."

Ses punitions drastique ne pouvaient pas mieux tomber...j'étais de nouveau bouclé dans ma cellule.Aujourd'hui,c'était Pantaleimon qui était de garde pour faire des rondes autour des cellules : "Hey Zobal bizarre !  La journée est bientôt fini ?"

Il revêtit son masque de la classe et fit marche arrière en Moon Walk,pour ensuite faire une drôle de chorégraphie : "Nous sommes en fin d'après midi,le soleil ne devrait pas tarder à se coucher."

A chaque fois que je le voyait une envie de fou rire me prenait,son costume était si...bizarre ! Une porte grinça,Panta décida d'aller voir la personne  qui venait de pénétrer dans la pièce,je n'ai pas entendu ce qu'ils se disaient,mais il revint vers moi : "T'as de la visite Titi !" 

C'était Raulecs,vêtue de son emblème de classe,Pantaleimon nous laissa seul.

"Je sais que ce que tu as dit était vrais à propos de Goultard.J'ai vu des choses impensables moi aussi depuis que j'ai créé ma guilde de mercenaires,prie les Douzes pendant que tu es séquestré ici,tu ne peux faire que ça,hahah...courage !"

Ces mots dits,il quitta la pièce sans délais.C'est avec un grand soupir que je me suis agenouillé en fermant les yeux...amen.

La nuit tomba,je me suis endormis sans mal bien que soucieux de ne pas avoir de réponse des Dieux.La nuit fut mouvementée,mes rêves s'entremêlaient,je me revoyais faire le même rêve en boucle,celui de la Shukrute,ceux de mon père me parlant,ma mère,Flamby...ainsi que le combat contre la Sacrieur,je voyais son aura malfaisante,dégagant une énorme quantité de Stasis,mais qui était-elle ? Je ne le savait pas encore... 
 
 Levé à l'aube,toujours en captivité,je ne pouvais que prier les Dieux,regarder Gobou  et Tristesse,l'un des crânes maudits.Plus tard,Miss Wasser-Drop vint pour ma thérapie,je lui ai donc parlé de mes rêves,de tout ce qui s'était passé dernièrement...elle était la seule à venir prendre des nouvelles et à m'écouter me plaindre quand j'étais dans ma cellule capitonée.

"Hey Zobal Bizarre ! Quand est-ce qu'on mange ?
-T'as encore faim ? Mais tu as plus d'appétit qu'une bande de Taures ma parole ! 
-Mon appétit est sans fin !"   

 L'heure du déjeuner,au menu : Mamaliga,j'adore cette mixture,contrairement à la majorité des gens,je me suis toujours demandé pourquoi d'ailleurs...

Le changement de garde se fit en fin d'après-midi,Panta retourna vaquer à ses occupations,laissant place à Mapu,Sadida qui appartenait à l'Ordre des Père verts il y à fort longtemps,mais les bienfaits de la nature ont réussis à le maintenir en vie.Je l'admirais jouer avec ses poupées,d'après lui,il n'y a pas d'âge pour jouer à la poupée,certes,sa préférée reste la gonflable...

Quelques heures après son arrivée,la porte de la pièce grinça,Mapu alla voir qui était entré,c'était Guenièvre,elle venait pour lever la sanction. 

"Tu es parti quatre jours sans donner de nouvelles,et pourquoi ? Agresser des mineurs de sang froids,si Miss Wasser-Drop ne m'en avait pas dissuadé,je t'aurais flaqué une de ces...
-Quatre jours ?! Cela veut dire que j'ai dormi toute une journée dans la mine ! Demain quelqu'un viendra semer la pagaille ici dans l'asile...on doit faire quelque chose !!"

Un silence lourd prit place,après un moment de réflexion,Guen reprit la parole : "Nous serons prêt à l'accueillir,sors d'ici,je t'ai assez vu,et ne quittes pas le périmètre cette fois !"

Enfin sorti d'ici,la première chose que j'ai fait,c'est de vérifier mon équipement confisqué.Rien ne manquait,il y avait même quelque chose en trop,un paquet en papier confectionné à l'arrache,j'ai déchiré le paquet et dans mon empressement,la note qui était à l'intérieur...c'était une épée Makabra,du peu que j'ai pu rassembler des restes de la lettre,c'était une lame ancienne  absorbant l'âme des monstres,celle-ci était déjà à son maximum,je n'ai pas pu en lire plus.

J'ai empoigné la lame,elle était si légère,mes mouvements semblaient plus  rapides,je devais m'entraîner d'arrache pieds,la journée continuait d'avancer.L'entrainement se passa dans le jardin avec d'autre Déli's,la fine brise qui sifflait était agréable.Après cet entrainement bien épuisant,il était temps de se préparer pour dormir,au moment de ma prière,j'ai vu une autre note déchirée sur le sol.

Cette note consistait à concentrer son énergie pour ne faire qu'un avec la nature,selon notre tempérament,celle-ci fleurirait et augmenterait la libido des Bouftou,ou au contraire,ferait faner toute les fleurs et mourir les bêtes,d'après cette note,plus la technique est maîtrisée,plus l'impact est grand,jusqu'à toucher les Hommes !
Cependant il y a un attention concernant cette technique...que je n'ai pas pu lire a cause de ma maladresse.J'ai décidé de m'entraîner toute la nuit pour parfaire cette technique dans le jardin,au début cela commençait avec une fleur,puis la pelouse s'est mise à noircir autour de moi,de plus en plus...je me sentais fin prêt,pour la bataille décisive.

To be continued... 


Dernière édition par Poitirond le Ven 12 Juil 2013 - 4:05, édité 1 fois
avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Ven 12 Juil 2013 - 3:56



 Hors série II : Tues moi !


"Je sais que ce que tu as dit était vrais à propos de Goultard. J'ai vu des choses impensables moi aussi depuis que j'ai créé ma guilde de mercenaires..."

Flashback ! 


Raulecs venait tout juste de récupérer son passeport pour Amakna lorsqu'il tomba sur une drôle de pierre qu'un Piou avait recraché.Se renseignant car il ne connaissais pas grand chose aux ressources mortels,on lui expliqua que cette pierre servait à créé une guilde,il la garda en lieu sur sachant qu'un jour il en aurait besoin.


Il rencontra bien plus tard Yxis et Rô Toto,à qui il parla de sa pierre magique.C'est en se cataloguant sur le gouvernement et sur les attentes des civils qu'ils eurent l'idée de créer une guilde de mercenaires,ne travaillant pour le compte de personne,où tout le monde aurait son mot à dire,et surtout qui braverait des missions pour quelque kamas,celle-ci fut baptisée : les Soldats de Fortune. 


La guilde fut créée,un grand étendard noir avec une demie-tête comme seul symbole,mais il était encore trop tôt pour se faire connaitre du gouvernement ou d'autre puissance encore plus impressionnantes,nos trois personnages devaient commencer par gagner en puissance et s'agrandir,plus tard ils rencontrèrent Miss Fortuney,ancienne chasseuse de têtes,elle a décidé de ne plus travailler seule en rejoignant notre groupe de mercenaire.  


A toute guilde son quartier général,le large Havre-Sac de Miss Fortuney remplissait parfaitement cette fonction.Ils étaient désormais parti pour se faire une somme considérable de kamas,et pour partir de rien,il n'y a pas trente six mille solutions,il faut miner !


Ils mirent un premier pas dans la sombre mine Toudipe,ils virent une petite Eniripsa qui pleurait seule dans la pénombre,la pauvre fée s'était perdue en tentant de retrouver Sufokia.Première mission des SdF,ils sautèrent sur l'occasion.C'est après de longue heures qu'ils arrivèrent aux étages inférieurs,nos héros virent un zaap,"qui voudrait aller dans un endroit si étrange et six pieds sous terre",se demandèrent-ils.


C'est alors qu'une ombre oppressante sortit du zaap,l'Eniripsa horrifiée,alla se cacher derrière un rocher.Un Sram d'un ton plutôt agressif en sorti :
"Hmmm encore de retour ici ?! Mais comment ça marche cette chose...grlml...".


Rô Toto,le Sacrieur s'avança vers le Sram : "Attention ! Cette chose ça s'appelle un zaap,et il mange tes kamas !


-Hmm ?",le Sram regarda dans ses poches : "Mes kamaaaas !!!".
Cette sorte de Sram,de son nom Shinigami ne venait pas de notre monde,il avait été transporté dans un autre espace-temps nul ne sait comment.


Shinigami continua de raconter son histoire : "Je ne pourrais retourner dans mon monde que quand le créateur aura été vaincu.
-Le Créateur ??" Dirent les cinq aventuriers étonnés.
"Mais les seuls créateurs sont les douze Dieux !
-Pas tout à fait...vous n'avez jamais eu une impression d'être observé...voire même possédé ?
-Maintenant que tu le dis...j'ai mine souvent sans le vouloir,et quand ça commence je n'arrive plus à m'arrêter,cela fait atrocement mal aux pieds...",répondit Miss Fortuney.
"Il faut le mettre hors d'état de nuire et me tuer dans ce monde  qui est le votre pour que cela marche.
-Comment sais tu tout ça ? Et pourquoi ne pas te tuer tout de suite ?
-J'ai déjà essayé figurez vous...le poison,la noyade,les agressions et même Ogrest...je réapparais aux pieds d'une statue ressemblant à un phénix,seul quelqu'un d'humain qui n'est pas sous l'emprise de son créateur peut me tuer définitivement,qu'en dites vous ?"


Raulecs s'approcha de Shinigami tout en le ramenant au groupe : "Nous t'aiderons,tu as l'air d'un étrange spécimen,que dirais-tu de te joindre à notre guilde pour le moment  ?
-Ce n'est que temporaire.
-C'est pas juste j'ai pas été invité moi !"insista l'Eniripsa.
"Mais tu n'a rien de spécial toi,tu n'est qu'un client que l'on escorte,une fois à Sufokia nous ne nous reverrons probablement jamais...",rétorqua Raulecs.
Les aventuriers reprirent leur route en remontant par Sufokia,de longues heures plus tard,ils retrouvèrent le chemin de la surface,il faisait nuit sur la plage de la Dune Kane,un soir de pleine lune avec uniquement les vagues à l'horizon. L'Eniripsa paya grassement les aventuriers avant de repartir en sifflotant.


Première mission réussie pour les soldats,les succès s’enchaînaient de jours en jours,leur puissance et leur notoriété aussi ne cessait d’accroître Shinigami,malgré tout recherchait encore comment quitter ce monde qui n'était pas le siens,quand lui vint une idée,à Bonta un endroit était réputé pour le monde qu'il y avait,peut-être que le soir du quatorze Joullier,avec les feux d'artifice peut-être que certains créateurs auront du mal à contrôler le corps des humains.


Et le jour fatidique arriva,le soir,tout les gens étaient réunis en attendant pour faire explosé leurs fées d'artifices : "C'est le moment...Raulecs,tues moi !
-Quoi ? C'est si soudain...je ne m'attendais pas à ce que ça se finisse ainsi...
-L'heure tourne Xélor,et si tu ne te défends pas,je te renverrais à ton phénix !"
A ses mots,Shinigami retira sa cape de guilde et sorti trois dagues qui avaient l'air unies par un manche,le manche se détracta pour devenir une faux à trois lames,du jamais vu,tout le monde s’ameuta autour des deux combattants pour les encourager à grands cris de "Bastooons".


Le combat s'annonçait serré jusqu'au bout,lorsque les premières fées d'artifices se firent entendre,Raulecs commença à faire des mouvements saccadés "J..je b..bb. ?".L'énigmatique Sram rétracta sa lame pour la ranger,s'approcha de Raulecs : "Content de vous avoir connu."


Un monde où le repos éternel n'existait pas n'était pas fait pour cet ange de la mort,mais au moment d'asséner le coup fatal,Raulecs disparut soudainement.Malgré tout plus personne n'entendit parlé du Sram Shinigami.




BAD END.
 


Dernière édition par Poitirond le Mar 16 Juil 2013 - 5:18, édité 3 fois
avatar

Pantaleimon
Chouchou des Dieux
Chouchou des Dieux

Pantaleimon

Ven 12 Juil 2013 - 11:42
Ô mon dieu ! Si en plus je dois subir les railleries dans les RP, on va où ?! xD
En tout cas tu m'as bien fait rire xD

( Par contre je comprends pas, le chapitre 5 et 6 sont quasiment les mêmes si ce n'est quelques modifications, tu as voulu éditer et tu as fais un fail ou bien ? xD )


avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Ven 12 Juil 2013 - 17:16
C'est corrigé,merci pour ta remarque Pan,et oui,ton nouveau surnom restera dans les anales à mon avis xD
avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Mar 16 Juil 2013 - 5:20
Nouvel ajout.
avatar

Poitirond
Mangeur de Shushu
Mangeur de Shushu


Jeu 1 Aoû 2013 - 5:33
 Chapitre VI : Donnez moi votre force ! 

L'aube du troisième jour arriva,c'est exténué que j'ouvris la grande grille de l'asile pour en sortir.La Sacrieur marchait d'un pas déterminé vers nos remparts,d'une aura violette et sombre,les herbes trépassaient sous ses pas.Nous nous retrouvâmes face à face dans la grande étendue de la Dune Kane à Sufokia,notre Asile se trouvant sur le pont du passage sur la manche...

Un long silence prospéra,j'avais les poings serrés et les paupières lourdes : "Je sais qui tu es et ce que tu caches en toi..."
Elle ricana : "Tu as donc rêvé de lumière...l'effet de surprise n'est que plus gâché...tant pis,tu mourra tout de même ce matin !"

Elle se rua de sang froid sur moi,je parvins à esquiver la première attaque bien tant que mal,c'était à mon tour de riposter,j'ai donc dégainé mon épée,si scintillante,et d'un coup d'estoc lui ai touché l'épaule.

Le sang qu'elle avait perdu se mis à noircir et la flaque de sang à durcir : "Une makabra...tu as l'air plus à ton aise,ce combat promet d'être intéressant !".
Ses poings ensanglantés étaient aussi lourds que des parpaings mais ses mouvements restaient tout de même fluide et difficilement esquivable.

Tout mon bestiaire y passa,tout les monstres que j'avais capturé sont intervenu pour me faire diversion et me permettre de faire ma technique,sur la Dune Kane l'éco-système de Sufokia ne devrait pas être trop affecté,me dis-je.

Il ne fit qu'une bouchée de mes invocations,des Bouftous aux Mulmouths en passant par les chuchotés...il s'approcha de moi qui était en pleine méditation,quand Gobou,sorti de nul part,lui sauta au visage pour me faire gagner un dernier carat.

Gobou ne lâchait plus son adversaire,la Sacrieur complètement déstabilisée tomba à la renverse,elle ne bougeait plus,comme si plus rien ne l'animait.Pendant quelque secondes,nous n'entendions plus rien à part le son des vagues et de la brise fraîche d'un matin de printemps.

Gobou la relâcha,soudain elle se releva brusquement,attrapa le Gobgob par la queue et le jeta au loin.Il n'y avait plus aucun obstacle entre elle et moi,elle s'avança tout en étant sur ses gardes.

Elle voulu poser la main sur moi,elle était à porté,il ne lui restait plus qu'à se cambrer.Ma méditation était si profonde que je ne me préoccupais même plus des faits et gestes de mon adversaire,dans mon esprit,c'était le néant.

J'étais fin prêt,à peine le temps d'érafler mon joli minois qu'une onde de choc la fit voler  dans les air et fit retourner le sable des dunes,mes yeux étaient remplis de Stasis et ma fatigue s'était dissipée : "Je dois vaincre le mal,par le mal...",répétais-je,comme si j'étais dans une sorte de trans.Je me suis relevé et me suis mis à regarder autour de moi,je ne voyais rien...étais je aveugle ?

Non...pourtant je ne pouvais plus comparer le paysage que j'ai connu plus tôt,tout était noir,quand je vis une petite étincelle au loin,c'était Gobou...agonisant de la maltraitance qu'on lui avait infligé,j'ai été dans l'obligation de le désinvoquer,je ne pouvais plus me transformer en dragon avec lui dans cet état.

En me retournant je vis une aura gigantesque et malfaisante à quelque centimètres,elle m'asséna un énorme coup de boule dans le but de me sonner,elle se mit à m'applaudir : 
"Bravo ! Je vois que les Douze ont répondu à ton appel au secours en t'offrant cette technique si rare,mais tu ne me surprendra plus maintenant,quel dommage...je t'offre une dernière chance de survivre...Balrog,rejoins l'armée de Rushu,tes méfaits lui ont tapés dans l’œil,et cette technique entre nos mains ne peut être que bénéfique,viens mon fils ! "

Elle me tendit la main à moi qui était assis au sol,encore sous le choc.Je ne comprenais plus rien,où voulait-il en venir ? Et ces rêves de bien et de mal...ils n'étaient donc que du vent ?J'étais sur le point d'attraper sa main pour pactiser avec le démon,quand une voix robotisée s'interposa : "Arrête pauvre fou !!"    

C'était Raulecs,ses soldats et toute la guilde Délirium'S s'était rendu sur place,Flamby était également sortie de son coma. Raulecs continua : "Cervelle de Iop...tu es encore un peu sonné par le coup de crâne que tu t'ai mangé...ressaisis toi ! Tout ce monde compte sur toi !

-Tout ce monde rien que pour toi mon fils...tu es devenu une vedette ! Je jouerais bien avec chacun de tes amis mais je n'aime pas que l'on nous observe et je n'ai pas de temps à leur accorder...",A ces mots,le démon m'attrapa le visage à pleine main,j'avais l'impression que mes yeux étaient en train de me sortir de la tête.

Je sentais mon âme quitter mon corps,une sorte de téléportation ? Je ne voulais pas le savoir,j'ai donc tenté de me dégager même si je devais entacher mon honneur,je pris une poignée de sable que le lui ai jeté dans les yeux : "Je ne partirais pas aujourd'hui,et encore moins avec toi...

-Sale garnement ! Erreur de la nature ! J'aurais du laisser ta mère crever en te mettant au monde et te noyer par la suite !!

-Ce n'est pas mon père qui parle...retourne d'où tu viens !"

Je repris mon épée makabra et le combat continua de plus belle,il fit balancer ses tatouages dans tout les sens,ils s’enflammèrent,la chaleur devenait vite insoutenable accouplé avec la chaleur du soleil qui était maintenant à son zénith.Il finit par  me désarmer de ma makabra,je du prendre ma daguorbac et le fouet dans l'autre main.

C'était fouet contre tatouages,les deux s'entremêlèrent plus d'une fois,mes gènes de Iop me donnaient envie de foncer à chaque ouverture,mais ma raison était la plus forte,il devait faire exprès,un vrais fourbe,je me devais d'être prudent,un coup et je risquais de ne plus me relever.

Les effets de la méditations se dissipèrent,ça se présentait plutôt mal,j'avais l'impression d'avoir soudainement reprit toute ma fatigue,tout mon corps était engourdis,la chaleur devenait de plus en plus insoutenable,un des tatouage arriva droit devant moi,prêt à me transpercer.

"Meurt ! Bâtard !"


  

 To be continued... 
avatar

Pantaleimon
Chouchou des Dieux
Chouchou des Dieux

Pantaleimon

Jeu 1 Aoû 2013 - 14:37
Pas de Genkidama ? :o
Je suis déçu ! xD


[Annexe] Les contes du Iopamodas

Page 1 sur 1

Delirium'S :: les Dortoirs :: [ RP ] Il était un fou...-